Centre communautaire St-Antoine 50+

Par , le 24 mai 2016.

COMPLICE
Centre communautaire St-Antoine 50+

CONTEXTE
Le Centre communautaire St-Antoine 50+ offre actuellement des services de maintien dans la communauté à des aînés à domicile et offre des activités sociales à d’autres aînés qui sont davantage en mesure de se déplacer jusque chez eux. Ne faisant pas exception au reste du milieu communautaire des aînés, l’équipe doit composer avec plusieurs générations aux envies et aux besoins très diversifiés. Devant cette nouvelle complexité, où veulent-ils investir leurs énergies? Quelles sont les priorités? Quels sont les besoins criants? Comment peuvent-ils repenser leurs façons de faire pour atteindre l’impact qu’ils désirent?

Engagée dans un processus de réflexion stratégique, l’équipe du centre désirait mettre les cartes sur table et prendre le temps de réfléchir à comment elle veut incarner sa mission dans l’avenir. De plus, une curiosité certaine pour l’innovation sociale teintait leur réflexion. Toutefois, dès les premières étapes de leur processus de réflexion, quelque chose clochait. Malgré leur bonne dynamique d’équipe, il était difficile de s’entendre pour poser les premières pierres du processus. Avaient-ils la même vision de l’avenir? Avaient-ils la même compréhension de l’innovation sociale? S’engageaient-il avec une intention commune claire? Ils ont donc invité le regard extérieur de Trajectoire afin d’atteindre une plus grande clarté.

Intention de la rencontre

Ouvrir une conversation et explorer le contexte qui entoure l’organisme afin de dégager une plus grande clarté de l’intention derrière leur réflexion stratégique. Par le fait même, expérimenter les méthodes d’intelligence collective afin de vivre une dynamique d’équipe différente où les idées voyagent mieux. 

PROCESSUS
Dans un contexte comme celui-ci, plusieurs conditions propices à l’innovation sont déjà présentes : l’équipe est engagée dans le changement, il y a de l’ouverture à naviguer avec l’inconnu et il y a de la créativité dans les idées. Toutefois, même avec tout ça, il faut soigner la dynamique entre les porteurs du projet avant de se lancer dans l’aventure. On augmente grandement le potentiel de notre processus si, tous ensemble, nous parlons le même langage, si nous sommes ouverts à plus de flexibilité entre nous et si nous nous efforçons de partager notre leadership.

Pour Trajectoire, c’était une première occasion pour expérimenter les méthodes d’intelligence collective d’une autre façon. Souvent, nous les avons utilisées dans des contextes de grand groupe mais, voilà l’occasion d’explorer son potentiel dans une plus petite équipe. L’intention avec le processus qui a été construit pour cette rencontre était certainement de faire cheminer leurs premiers questionnements et, surtout, de prendre collectivement conscience de la dynamique de groupe en explorant des mécanismes simples qui peuvent tout changer.

De cette expérience, un apprentissage fort ressort : savoir être à l’écoute de son intuition. À plusieurs niveaux, nous avons ensemble pris conscience que d’explorer nos doutes pouvait nous mener à de nombreux apprentissages. Par exemple, les deux membres de l’équipe qui sont venues vers Trajectoire se sont fiées à leur impression que les choses iraient plus loin en travaillant différemment et, finalement, tous les membres de l’équipe ont terminé la rencontre avec ce même constat. De plus, en ayant le regard extérieur de notre équipe, ils se sont rapidement rendus compte qu’ils avaient plus d’ingrédients propices à l’innovation qu’ils ne le croyaient. En terminant, ils se sont donné le mot d’ordre d’oser partager davantage de doutes et d’idées. C’est ainsi qu’on peut avoir le reflet de la perspective d’une autre personne et se rendre compte que ce doute est pertinent, partagé et qu’il peut même éveiller une idée ou une question puissante.