récolte

Par , le 17 août 2015.

QU’EST-CE ?
La récolte, c’est la cueillette des fruits d’une rencontre. Préoccupés par la planification logistique de nos évènements, on oublie parfois de bien préparer le terrain pour nos réflexions. Au final, nos participants se sont bien amusés, mais on n’a pas su pleinement profiter de leur présence pour s’alimenter. Dès que nous avons clarifié l’intention de notre rencontre, il faut se questionner sur ce qu’on aimerait en retirer, de manière concrète, mais aussi de manière intangible. Désirons-nous repartir avec des pistes d’action? Une vision commune? Une synergie d’équipe renforcée? Cette réflexion nous permet de cibler des méthodes et des outils pertinents pour notre rencontre.

COMMENT ÇA FONCTIONNE ?
C’est généralement autour d’une conversation significative que l’on peut clarifier notre récolte, tout comme notre intention. Ces deux aspects sont intimement liés et se complètent : il faut connaître la direction de notre voyage pour réfléchir à ce qu’on désire y découvrir. Il n’y a pas de recette pour y parvenir, il faut seulement se questionner en groupe sur les façons les plus adéquates de garder des traces des différents moments clés de notre rencontre. Prévoyons-nous installer une riche conversation de groupe dont nous voulons récolter l’entièreté ou plutôt plusieurs conversations de groupes simultanées où chacun devra cibler 3 pistes d’action?

Il ne va pas sans dire que les façons de récolter sont diverses. Il suffit de trouver une bonne façon qui alimentera adéquatement les suites de notre travail. La récolte est, après-tout, l’essentiel qui nous reste de cette rencontre, d’où l’importance de bien la préparer. Finalement, viendra le temps de faire un post-mortem pour analyser ensemble tous les éléments qui ont pu émerger à travers l’entonnoir de la récolte. C’est le moment où faire du sens avec tous ces éléments en gardant à l’esprit notre intention de départ et l’expérience vécue au courant de l’évènement.

Dans l’expérimentation de Trajectoire, le concept de récolte a pris un rôle très important. Tel qu’expliqué, c’est le questionnement qui nous permet d’orienter les fruits d’une rencontre. C’est le nom que nous donnons dorénavant à nos post-mortem, mais c’est aussi le nom que revêtent les documents récapitulatifs de nos évènements. D’une forme qui s’adapte selon l’évènement, nos récoltes sont des documents où on en retrouve l’essence :

  • Qu’avons-nous vécu lors de cette journée?
  • Quelle forme la rencontre a-t-elle prise?
  • Quels sont les points forts qui se dégagent?
  • Vers quels prochains pas pourrons-nous bondir?

 

En conclusion, la récolte prend le sens et le forme que vous lui donnerez. L’important à retenir, c’est qu’il faut prendre un temps pour se détacher de la logistique de nos évènements pour réfléchir aux traces que nous désirons laisser. On permet ainsi à nos évènements d’être de réels moteurs pour nos organisations.

 

Pour lire davantage au sujet de la récolte