café pro-action

Par , le 16 décembre 2016.

QU’EST-CE ?
Souvent, en démarrant un projet, notre premier réflexe est de le laisser mûrir dans notre tête jusqu’à ce qu’on le sente prêt à être partagé. Cela n’a rien de surprenant puisque, dès la petite école, on nous a appris qu’il fallait connaître notre sujet par coeur avant d’en parler. Même dans le contexte du milieu communautaire, lorsqu’on demande une subvention pour un nouveau projet, il faudrait en connaître les étapes et les retombées avant même de s’être mis à l’action… Toutefois, innover c’est créer quelque chose qui fait rupture avec l’existant donc, par définition, nous ne pouvons pas prédire la finalité de ce nouveau projet.

Avec le café pro-action, l’intention est de renverser ce paradigme. Au lieu de protéger une idée, on gagne à la partager tôt avec des complices. Plus il y a de personnes qui la remettent en question, plus elle se peaufine et s’enrichit de leurs diverses perspectives et expériences. Voilà donc ce qu’on fait dans le café pro-action : mettre nos idées au centre et bénéficier de l’intelligence collective du groupe.

COMMENT ÇA FONCTIONNE ?
Lorsque nous avons expérimenté le café pro-action, aucun des participants de la salle ne savait à quoi s’attendre. Nous leur avons donc partagé l’intention avec cette méthode et avons ouvert la porte aux volontaires qui avait envie de bénéficier de l’intelligence collective sur leur projet ou idée de projet. Il n’y a toutefois aucune certitude que les gens répondront à l’appel… Plus la glace aura été bien brisée avec les participants auparavant, plus ils se sentiront d’attaque à mettre leurs idées en jeu.

Les volontaires seront donc les porteurs de projet le temps de l’atelier et sont invités à présenter leur idée devant l’ensemble du groupe. Une table leur est ensuite assignée et les autres participants doivent se diviser et les rejoindre, à raison d’environ trois participants pour un porteur de projet. Tous ne sont pas au courant de l’ensemble du déroulement de l’atelier et doivent attendre les consignes du facilitateur tout au long. Les voici :

Tour 1 (environ 20 minutes)
Le porteur de projet explique brièvement son idée aux participants devant lui et ensemble ils tentent d’aller plus en profondeur, à la recherche des valeurs, du but.

Par la suite, les participants sont invités à quitter la table et à prendre quelques minutes de pause. Durant ce temps, les porteurs de projets réalisent une synthèse des échanges et se préparent à recevoir de nouvelles personnes à leur table.

Tour 2 (environ 20 minutes)
De nouveaux participants se présentent à la table. Après que le porteur ait partagé sa synthèse, ensemble ils explorent ce qui pourrait rendre le projet plus complet et réalisable.

À la fin du tour, les participants retournent prendre une pause le temps que le porteur synthétise à nouveau les échanges.

Tour 3 (environ 20 minutes)
Un troisième trio se présente aux tables des porteurs de projets. Il leur présente la synthèse des deux premiers tours ainsi que les réflexions qui émergent chez lui. Les participants partagent leur perception sur le projet, essaient de voir comment le projet pourrait encore évoluer et réfléchissent aux prochaines actions.

Mise en commun
Suite aux trois tours, nous laissons quelques minutes aux porteurs afin qu’ils se préparent à la mise en commun avec tout le groupe. Ils doivent partager à tout le groupe :

Un point de gratitude : En quoi veulent-ils remercier les autres participants? De quoi sont-ils reconnaissants par rapport à l’atelier

Un prochain pas : Quelle est la prochaine action qu’ils désirent réaliser? Quelle est la prochaine étape pour le projet?

En résumé, chaque porteur a eu l’opportunité d’être conseillé et alimenté par environ neuf autres personnes. C’est rare qu’on a cette chance! Les autres participants, qui ont eux aussi probablement un projet en tête, retirent sans aucun doute des idées de leurs échanges. Au-delà du simple plaisir d’aider, le contexte du café pro-action favorise une forte pollinisation d’idées. On y fait avancer des projets et on expérimente le potentiel de la co-construction!